lutte

lutte [ lyt ] n. f.
XVIe; luite 1160; bas lat. lucta, ou de lutter
1Combat corps à corps ( catch, jiu-jitsu, judo, sumo). Spécialt Sport de combat opposant corps à corps deux adversaires qui, au moyen de prises appropriées, s'efforcent de se terrasser ( pancrace). Lutte gréco-romaine. Lutte libre. « Si la lutte libre admet quelques règles, elle se rapproche alors de la lutte grecque » (J. Prévost).
2Opposition violente entre deux adversaires (individus, groupes), dont chacun s'efforce d'imposer à l'autre sa volonté et de faire triompher sa cause. affrontement, conflit, rivalité. Lutte armée. bataille, guerre. « La lutte était ardente et noire » (Hugo). Luttes intestines. Engager, abandonner la lutte. Reprendre la lutte. Dans l'ardeur de la lutte. Travailleurs en lutte. Luttes sociales, politiques, religieuses. Lutte des classes : dans le vocabulaire marxiste, antagonisme opposant la classe exploitée (le prolétariat) et ses exploiteurs (la bourgeoisie capitaliste). « C'est la lutte finale » (refrain de « l'Internationale »).
3Lutte contre, pour... : action soutenue et énergique d'un individu ou d'un groupe (pour résister à une force hostile ou atteindre un certain but). ⇒ effort. « La lutte de l'homme contre le monde ne cessera jamais » (Maurois). « La lutte d'une poignée d'intellectuels contre la tyrannie » (Camus). Lutte antipollution. Lutte contre l'alcoolisme. campagne. Lutte d'un peuple pour sa libération, son indépendance. Être en lutte contre qqch.
(d'apr. angl. struggle for life) LUTTE POUR LA VIE : sélection naturelle des espèces (dans l'évolutionnisme darwinien); fig. efforts pour survivre dans un contexte hostile.
4Antagonisme entre forces contraires. 1. duel. Lutte entre le bien et le mal. Lutte du devoir et de la passion.
5Loc. adv. DE HAUTE LUTTE; littér. DE VIVE LUTTE : à force, après un effort soutenu. « On gâte tout en voulant tout emporter de haute lutte » (Chateaubriand). « Il est certaines âmes qu'il n'emportera pas de vive lutte » (A. Gide).
⊗ CONTR. Accord, paix. ⊗ HOM. Lut, luth.

lutte nom féminin Sport de combat dans lequel deux adversaires s'affrontent à mains nues, chacun cherchant à renverser l'autre sur le dos. Affrontement, combat entre des personnes, des groupes, chacun s'efforçant d'assurer sa domination, de faire triompher sa cause : Luttes politiques. Une lutte inégale. Ensemble des actions menées pour obtenir quelque chose, pour défendre une cause : Lutte pour la liberté. Luttes syndicales. Ensemble des actions menées pour vaincre un mal : Lutte contre le cancer. Résistance opposée à une force, à un élément contraire ; volonté de vaincre des difficultés : Lutte d'un malade contre la mort. Action en sens contraire de deux ou plusieurs forces : Lutte entre le bien et le mal. Lutte d'influences. Accouplement du bélier et de la brebis. ● lutte (citations) nom féminin Albert Camus Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960 La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux. Le Mythe de Sisyphe Gallimardlutte (expressions) nom féminin Emporter quelque chose de haute lutte, à la suite d'un effort vigoureux et continu. En lutte, qui a engagé la lutte, qui se bat pour faire triompher sa cause. Lutte biologique, défense des cultures utilisant soit les prédateurs ou les parasites naturels des espèces indésirables, soit des substances directement extraites d'organismes vivants. Lutte des classes, conflit opposant les classes sociales en deux groupes antagonistes, les oppresseurs et les opprimés. Lutte intégrée, défense des cultures utilisant conjointement la lutte biologique et la lutte chimique. Lutte libre, style de lutte pratiqué torse nu, dans lequel toutes les saisies sont autorisées. Lutte pour la vie, pour l'existence, combat de chaque individu, de chaque espèce, contre les autres, pour assurer sa survie ; concurrence vitale des espèces pour l'accès à la nourriture (animaux), à la lumière (plantes vertes), etc., ayant pour résultat, selon Charles Darwin, la seule survivance des plus aptes (sélection naturelle). ● lutte (homonymes) nom féminin lut nom masculin lute forme conjuguée du verbe luter lutent forme conjuguée du verbe luter lutes forme conjuguée du verbe luter luth nom masculin lutte verbe luttent verbe luttes verbelutte (synonymes) nom féminin Ensemble des actions menées pour obtenir quelque chose, pour défendre une...
Synonymes :
Ensemble des actions menées pour vaincre un mal
Synonymes :
- défense
Résistance opposée à une force, à un élément contraire ; volonté...
Synonymes :
- résistance
- révolte
Action en sens contraire de deux ou plusieurs forces
Synonymes :

lutte
n. f.
d1./d Combat de deux adversaires qui se prennent corps à corps.
|| Sport de combat opposant deux adversaires dont chacun doit s'efforcer d'immobiliser l'autre au sol. Lutte gréco-romaine, dans laquelle ne sont autorisées que certaines prises entre la ceinture et la tête. Lutte libre, qui comporte un plus grand nombre de prises autorisées (notam. aux jambes).
(Afr. subsah.) Lutte (traditionnelle): forme de lutte pratiquée dans certaines ethnies comme sport ou dans le cadre de cérémonies, et qui autorise ou non les coups. Lutte avec frappe. Lutte sans frappe.
d2./d (Entre deux ou plusieurs adversaires.) Rixe ou combat armé (souvent fig.). Lutte au couteau. Luttes sanglantes.
|| Fig. Opposition ou conflit d'idées, d'intérêts, de pouvoir. Luttes politiques. Lutte d'influence.
d3./d Action contre une force, un phénomène, un événement, nuisible ou hostile. Lutte contre le cancer. Lutte antipollution. Lutte anti-acridienne.
|| Lutte biologique: méthode de destruction des animaux nuisibles (insectes, notam.) par leurs prédateurs. Lutte chimique. Lutte physique.
d4./d Conflit entre deux forces matérielles ou morales. Lutte des éléments. Lutte du droit et du devoir.
d5./d Loc. adv. De haute lutte: par de grands efforts.

⇒LUTTE, subst. fém.
A. — 1. Action de deux adversaires qui luttent, se battent ou combattent corps à corps pour répondre à une attaque, pour triompher l'un de l'autre, par jeu, dans la pratique d'un sport ou pour régler un différend. Je me gardai bien de répondre. Deux poignets furieux me saisirent. À mon tour, j'enlaçai quelqu'un et une lutte effroyable commença. Nous nous roulions, renversant les meubles, heurtant les murs (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Ma femme, 1882, p. 671). Ensemble, tellement ils étaient appareillés dans cette lutte, cette danse, cet embrassement, le taureau et l'homme s'arrêtèrent. Et chacun d'eux faisait son souffle contre l'autre (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 560):
1. Leurs mains tordues s'ouvrent et changent adroitement de place sur la longueur du poignard; leur genou droit plie, leur jambe gauche s'étend en arrière (...). Tout à coup se redressant, les adversaires s'approchent poitrine contre poitrine, front contre front: leurs bras tendus s'élèvent au-dessus de leurs têtes, et leurs muscles se dessinent comme ceux d'Hercule et d'Antée. Dans cette lutte, leur haleine devient courte et bruyante; ils se couvrent de poussière, de sang et de sueur...
CHATEAUBR., Natchez, 1826, p. 163.
SYNT. Lutte singulière; lutte corps à corps; lutte au couteau; lutte à mort; lutte de boxeurs, de gladiateurs; lutte d'un bestiaire contre un animal; les luttes des cirques; abattre, culbuter, vaincre qqn à la lutte.
P. métaph. Tout devait ramener Maxence à cette lutte ardente, à ce corps à corps de l'homme avec lui-même, dans l'azur de l'espace intérieur (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p. 131). V. aussi infra ex. 8.
♦[P. allus. biblique, Gen. XXXII, 23-33, où Jacob lutte contre un ange qui ne peut l'emporter sur lui mais le blesse à la cuisse: symbole du triomphe de la force morale ou, parfois, de la meurtrissure laissée par une épreuve] Lutte contre l'Ange, lutte de Jacob avec l'Ange, etc. Il songeait à ce tendon que toucha l'ange dans sa lutte avec Jacob: lui, boitait du coeur. Il avait détruit la dualité de son être (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 127). La seule vie, c'est celle-là, celle que nous donne notre lutte pour notre âme, le combat contre l'ange. Les hommes d'aujourd'hui méconnaissent cette vérité essentielle de l'être qui se vainc, qui se surpasse (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 172). V. lutteur ex. de COCTEAU, Clair-obscur, 1954, p. 31.
SPORTS. Exercice soumis à certaines règles consistant en un combat corps à corps et sans armes, comportant certaines prises, et dont le but final est de terrasser l'adversaire. Là où l'athlète s'appuie pour courir, c'est là que l'acteur s'appuie pour lancer une imprécation (...). Toutes les surprises de la lutte, du pancrace, du cent mètres, du saut en hauteur, trouvent dans le mouvement des passions des bases organiques analogues, elles ont les mêmes points physiques de sustentation (ARTAUD, Théâtre et son double, 1938, p. 155):
2. Il a songé à quelque chose de nouveau, d'original,... à la lutte, — oui, à la lutte à main plate, qui, au fond, est du massage. Et le voilà, le critique ventripotent, en position, comme s'il palpait les muscles d'un adversaire de baraque...
GONCOURT, Journal, 1883, p. 280.
SYNT. Salle de lutte; s'exercer à la lutte; pratiquer la lutte; lutte antique, moderne; luttes folkloriques, olympiques; lutte gréco-romaine; lutte libre; lutte à terre; lutte debout.
2. P. métaph. [Dans les jeux de l'amour] On dirait que l'amour (...) veut, pour ses luttes ardentes, des coeurs tout neufs et des corps aguerris (FLAUB., Éduc. sent., 1845, p. 51):
3. Ils s'aimaient comme ils ne s'étaient jamais aimés. Il ne savait plus s'il se jetait sur elle pour la détruire ou pour la posséder. Il la possédait dans une lutte qui la lui faisait plier sous lui et terrasser...
RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 251.
ÉLEV. Accouplement du bélier avec la brebis. Les résultats font apparaître, pour l'une et l'autre race [Hampshire et Suffolk], la résistance à la chaleur, une aptitude à la lutte en toutes saisons, avec une très bonne ardeur sexuelle, tant chez le mâle que chez la femelle (Pâtre, avr. 1981, n° 283, p. 25).
3. P. anal. Action violente mettant aux prises deux groupes ennemis. Luttes armées; luttes civiles. Les bergers (...) préparaient déjà leurs armes, et l'on put craindre un moment qu'une lutte générale ne s'engageât sur la place (MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p. 149). Tous ces bruits dans la ville, ce n'était ni lutte ni fusillade, mais les bourgeois qui s'exerçaient au pistolet dans leurs jardins (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 243).
ARM. Opération militaire; guerre, engagement, combat. Lutte décisive, suprême; luttes coloniales; lutte à la baïonnette, lutte d'artillerie, lutte anti-sous-marine; entrer en lutte; engager, continuer, reprendre la lutte; cesser, abandonner la lutte. En 1863, après une lutte longue et meurtrière, les Maoris occupaient une grande position fortifiée sur le haut Waikato (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 83). La lutte d'artillerie, pas plus que le combat de cavalerie, ne constitue (...) un acte décisif qui fixe définitivement l'issue de la lutte (FOCH, Princ. guerre, 1911, p. 214):
4. À tous les échelons, armée, corps d'armée, division et brigade, le commandement soutient la lutte qui s'étend du bois Fumin au fond de la Gayette, alimente le combat, prépare des contre-attaques.
BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 235.
P. métaph. Il y avait un groupe de baissiers [à la Bourse] qui prenaient position, engageant la lutte, timides encore, dans de simples combats d'avant-poste (ZOLA, Argent, 1891, p. 282). V. aussi infra ex. sous B 1 a.
B.Au fig.
1. a) Opposition vive, conflit entre deux personnes ou deux groupes de personnes cherchant à faire triompher leurs intérêts, leurs idées, leur cause, à imposer leur volonté, leur suprématie. Le jour où dans le monde paraîtra la vérité absolue, il n'y aura plus de contradictions et de lutte; tout combat cessera; car c'est la vertu de la vérité de rallier à elle tous les esprits (COUSIN, Hist. philos. XVIIIe s., t. 1, 1829, p. 25). Cet anticléricalisme des petites villes françaises est toujours, plus ou moins, un épisode de la guerre des ménages, une forme sournoise de cette lutte sourde et âpre entre maris et femmes (ROLLAND, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 832). V. aussi ZOLA, Argent 1891, p. 282 :
5. Il existe une lutte continuelle entre les maîtres et les écoliers, lutte sans trêve, à laquelle rien n'est comparable dans la société, si ce n'est le combat de l'Opposition contre le Ministère dans un gouvernement représentatif. Mais les journalistes et les orateurs de l'Opposition sont peut-être moins prompts à profiter d'un avantage...
BALZAC, Lambert, 1832, p. 57.
SYNT. Luttes vives, violentes, homériques; luttes économiques, politiques, sociales, idéologiques, religieuses; lutte électorale, parlementaire; lutte d'idées, de doctrines, d'intérêts; lutte d'influence, de prestige; lutte de famille, des générations; lutte des factions, des partis, des pays, des puissances; lutte entre la majorité et l'opposition; lutte des protestants et des catholiques, des jésuites contre les jansénistes; être, entrer en lutte (ouverte) avec qqn, contre qqn; aimer la lutte; avoir l'esprit de lutte, le goût de la lutte.
PHILOS., en partic. dans la philos. marxiste. Lutte des classes, lutte de classe(s). V. classe I C 2.
Loc. adv.
♦[Avec des verbes marquant le succès] De haute lutte et littér. de vive lutte. Par force, d'autorité, en faisant de grands efforts. Enlever, conquérir, gagner, obtenir qqc. de haute lutte. Les esprits entêtés regimbent contre l'insistance; auprès d'eux on gâte tout en voulant tout emporter de haute lutte (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 227). Il [le diable] sait qu'il est certaines âmes qu'il n'emportera pas de vive lutte et qu'il importe de persuader (GIDE, Journal, 1916, p. 608).
Vieilli. De bonne lutte. ,,Faire quelque chose de bonne lutte. Sans employer de fraude`` (Ac. 1835-1878).
b) P. anal. Action en sens contraire (de deux forces, de deux principes); opposition, conflit, antagonisme. Cette rivalité spontanée et continue (...) entre l'esprit théologique et l'esprit métaphysique, dont la lutte (...) constitue la source première de notre intime perturbation (COMTE, Philos. posit., t. 5, 1839-42, p. 89). Quoi de plus tragique que la lutte de l'invisible contre tout le visible? Le chrétien ne vit pas comme le sage antique à l'état d'équilibre, mais à l'état de conflit (CLAUDEL, Corresp. [avec Gide], 1909, p.106). V. affronter ex. 37:
6. Je ne le comprends pas encore [Baudelaire], en ce sens que je passe d'une impression à l'impression opposée et sur les mêmes pièces. Il y a quelque chose en moi qui l'attire, quelque chose qui le repousse. C'est la lutte entre mon goût de l'artificiel et ma passion de la nature.
RIVIÈRE, Corresp. [avec Fournier], 1906, p. 186.
SYNT. Lutte des éléments; lutte de l'ombre et de la lumière, du jour et de la nuit; lutte des contraires; lutte du bien et du mal, du vice et de la vertu; lutte entre le coeur et la raison; lutte du droit contre la force, de la passion contre les instincts; lutte de conscience; luttes intimes; luttes intérieures.
2. Action de rivaliser, d'entrer en concurrence avec quelqu'un pour l'emporter sur lui (dans une épreuve physique ou intellectuelle, dans un domaine quelconque). Synon. compétition, concours, match, tournoi. Lutte de vitesse; lutte d'érudition, d'éloquence, d'esprit; lutte de courtoisie, de politesse. Après la messe à l'église, les luttes d'adresse et la distribution des prix, les vainqueurs avaient été conviés à un repas (NERVAL, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 599). En voiture ou à cheval c'est une course de vitesse, une lutte à qui, le premier, apportera le feu sacré à ses coreligionnaires (THARAUD, An prochain, 1924, p. 24):
7. Pourquoi ne reverrait-on pas autour de ce grand objet de l'amour et de la haine de tous [Napoléon] une nouvelle lutte de rhapsodes ou de trouvères? Après avoir si bien combattu par le glaive, il semble que ce ne serait pas aujourd'hui une moins noble émulation pour les peuples que de s'engager ainsi dans cette lutte de poésie et de souvenirs nationaux.
QUINET, Napoléon, 1836, p. 144.
3. Effort individuel ou collectif énergiquement soutenu pour vaincre quelque chose (un obstacle, une difficulté, un mal), ou pour obtenir, faire triompher quelque chose. L'adaptation de leur thorax, de leurs poumons [des individus acclimatés à la montagne] (...) à la lutte contre le froid, à l'effort incessant de tout le corps qui est demandé par l'ascension quotidienne des montagnes (CARREL, L'Homme, 1935, p. 260). V. aussi supra ex. de PSICHARI, Voy. centur., 1914, p. 131:
8. Entre tous les grands systèmes encore vivants de philosophie sociale, seule la doctrine du Christ fait une place pour l'énergie virile de la lutte contre soi-même, pour l'héroïque effort de la volonté; elle établit la suprématie de l'âme sur les attractions du dehors.
BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p. 17.
SYNT. Mener la lutte pour, contre qqc.; lutte pour l'amour, le bien, la bonne cause, la justice, la paix; lutte contre le monde, la matière, la nature; lutte contre le mal, la tyrannie, la bêtise, l'ignorance; lutte contre le péché, la tentation, les passions.
La dernière lutte, la lutte suprême. Le combat contre la mort, l'agonie. Non seulement vous l'avez veillée et suivie dans la lutte suprême; mais après avoir fermé les yeux de notre amie, vous l'avez conduite à sa dernière demeure (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1835, p. 196). V. agonisant ex. 34.
En partic.
a) Dans le domaine de la santé, de l'économie. Action organisée en vue de venir à bout de certains fléaux par l'emploi de méthodes appropriées. Deux méthodes de lutte [contre le phylloxéra] naquirent: la médicale, la botanique. La première voulait tuer la bête par injection ou par immersion; la seconde défendre la plante par la plante elle-même transformée (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 74). En dehors de ces organisations de masse, on recense de multiples associations féminines se consacrant, avec des moyens divers, à la lutte contre le taudis, l'immoralité publique, l'alcoolisme (MEYNAUD, Groupes pression Fr., 1958, p. 78).
SYNT. Lutte contre la maladie, le cancer, la tuberculose; lutte contre le mildiou, le phylloxéra; lutte contre l'incendie, les cataclysmes; lutte contre l'analphabétisme, l'inflation, le chômage; lutte antituberculeuse, antiparasitaire, anti-inflationniste; lutte anti-pollution.
Lutte biologique. ,,Ensemble de moyens de destruction des ennemis des cultures ou de réduction de leurs populations par leurs antagonistes naturels: maladies, prédateurs, parasites`` (Agric. 1977).
Lutte chimique. ,,Utilisation de substances chimiques pour tuer des organismes nuisibles ou diminuer leur nocivité`` (Méd. Biol. t. 2 1971).
Lutte génétique. ,,Emploi de toute condition ou méthode de traitement susceptible de réduire le potentiel reproductif des organismes nuisibles par altération ou remplacement de leur matériel héréditaire`` (Méd. Biol. t. 2 1971).
Lutte physique. ,,Méthode qui vise à réduire les populations d'animaux ou de végétaux nuisibles par utilisation d'agents physiques tels que température, humidité, courant électrique, rayonnements, etc.`` (Envir. 1976).
b) BIOL. Lutte pour la vie, pour l'existence. Lutte menée par chaque individu, chaque espèce en concurrence avec les autres individus ou les autres espèces, pour assurer sa propre survie. Chaque individu est en concurrence avec ses semblables; dans cette lutte pour la vie, les variations nuisibles seront condamnées et détruites; en revanche, les individus porteurs de variations avantageuses persisteront et légueront leurs avantages. Cette persistance des meilleures formes correspond à une sorte de tri, de sélection naturelle qui aboutit à la survivance du plus apte (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 546).
En partic., dans la lang. cour. Efforts pour vivre ou survivre, parfois au prix d'une concurrence impitoyable. Il leur accordait un tant pour cent sur (...) le moindre objet vendu par eux: mécanisme qui avait bouleversé les nouveautés, qui créait entre les commis une lutte pour l'existence, dont les patrons bénéficiaient (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 421). La section de pédagogie musicale (...) permet (...) de mieux «armer» au seuil d'une difficile lutte pour la vie, les jeunes gens et les jeunes filles qui ne seraient pas destinés aux grands succès publics (Enseign. mus., t. 1, 1950, p. 14):
9. Les imbéciles! ce qu'ils appellent la lutte pour la vie, ils croient depuis toujours que ce ne peut être que la lutte contre l'homme. Nous les contraindrons à voir que c'est la lutte pour l'homme, pour les hommes, envers et contre tout ce qui n'est pas les hommes.
GUÉHENNO, Journal «Révol.», 1938, p. 182.
Prononc. et Orth.:[lyt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Homon. lut, luth. Étymol. et Hist. 1. 1155 «effort que font, pour se renverser l'un l'autre, deux individus qui se prennent corps à corps» (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 1109); 2. ca 1175 «opposition violente, combat physique entre deux ou plus de deux personnes ou groupes» (BENOÎT DE STE-MAURE, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 16881); 3. 1176-84 «effort, tension, peine pour obtenir un résultat» (GAUTIER D'ARRAS, Eracle, éd. G. Raynaud de Lage, 3476); 1626 [éd.] de haute lute (D'AUBIGNÉ, Hist. universelle, III, 16, 393 ds Œuvres compl., Glossaire, éd. A. Legouëz, p. 323); 4. 1797 «affrontement, conflit, guerre» la lutte des puissances (SÉNAC DE MEILHAN, Émigré, p. 1696); en partic. 1828 lutte des classes (GUIZOT, Hist. civilisation, leçon 7, p. 29); 5. 1801 «action en sens contraire de deux ou plusieurs forces» (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, p.266: cette lutte entre les ombres de la nuit et la lumière naissante); 6. 1801 «effort d'un groupe d'hommes pour obtenir quelque chose, ou lutter contre un mal» (W. DUPRÉ, Lexicographia-neologica gallica ds QUEM. DDL t.20); 7. 1835 «accouplement de l'espèce ovine» lute (J. BEUGNOT, Dict. usuel de chir. et de méd. vétér., I, 14b [s.v. accouplement] ds QUEM. DDL t.8). Déverbal de lutter. Fréq. abs. littér.:5 436. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 5 720, b) 7 811; XXe s.: a) 8 432, b) 8 980. Bbg. HERBILLON (J.), LECHANTEUR (J.), MÉLON (N.). Batellerie liégeoise. Dial. belgo-rom. 1969, t. 25, n° 3/4, p. 127.

lutte [lyt] n. f.
ÉTYM. XVIe; luite, 1160; du bas lat. lucta, ou de lutter.
1 Combat corps à corps ( Catch, jiu-jitsu, judo, rahba; → Exercice, cit. 2 et 5).Spécialt. Sport de combat opposant corps à corps deux adversaires qui, au moyen de prises appropriées, s'efforcent de se terrasser ( Pancrace).(1896, in Petiot). || Lutte gréco-romaine.(1898, in Petiot). || Lutte libre.Prise de lutte. || La lutte était pratiquée par les athlètes grecs. || Les jeux (cit. 27) de la lutte. — ☑ Allus. bibl. La lutte de Jacob avec l'Ange (Genèse, XXXII, 24), peinte (notamment) par Rembrandt, Delacroix, Gauguin. || La lutte avec l'ange, texte de Malraux.
1 (…) des corps endurcis au travail, que la lutte et les autres exercices ordinaires dans ce pays rendaient adroits (…)
Bossuet, Disc. sur l'hist. universelle, III, V.
2 (…) un pari à qui tomberait l'autre s'ouvrait entre le cirque et l'homme fort, qui était presque toujours un meunier (…) Et toujours l'Hercule gagnait, non qu'il fût le plus fort de tous les hommes avec lesquels il avait lutté, mais par l'habitude de la lutte, et par la science qu'il avait de toutes les ressources et de tous les secrets du métier. Or un jour, l'intombable Rabastens était jeté sur les deux épaules par un meunier de la Bresse (…)
Ed. de Goncourt, les Frères Zemganno, XIX.
Combat de deux ou plusieurs individus qui en viennent aux mains, aux coups. Bagarre, mêlée, rixe.
3 L'excitation amoureuse chez les gens du monde s'allumait encore volontiers au romanesque des souteneurs et des filles, à des visions de luttes sanglantes sous les réverbères des boulevards extérieurs.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, X, p. 136.
Par métaphore :
4 Automne. Cinq heures du soir.
Lutte silencieuse et lente du soleil et de l'ombre.
J. Renard, Journal, 26 sept. 1906.
Par métaphore. a Littér. || Lutte amoureuse. Ébat; → Lutiner.
b (1835). Agric. Accouplement du bélier et de la brebis.
2 Opposition violente entre deux adversaires (individus, groupes), dont chacun s'efforce d'imposer à l'autre sa volonté et de faire triompher sa cause. Conflit, opposition, rivalité. || Luttes personnelles. || Luttes sociales, religieuses, politiques, parlementaires. || La lutte des partis. || La lutte de la féodalité contre la royauté (→ 2. Geste, cit. 2), de l'individu contre l'État (→ Individualisme, cit. 5). || Lutte armée de deux peuples, de deux partis. Guerre, hostilité. || Luttes d'influences. || Luttes intérieures, intestines (→ Agiter, cit. 11). || Accepter, engager la lutte (→ Livrer combat). || Entrer en lutte. → Entrer en lice. || Donner le signal de la lutte (→ Lever l'étendard de la révolte). || Inciter le peuple à la lutte ( Action, agitation, résistance, révolte). || Organiser la lutte. || Être armé pour la lutte. || Enjeu (cit. 2) de la lutte. || Être en lutte contre qqn, un groupe. || Lutte qui met aux prises deux partis. || Lutte violente, sanglante. Bataille. || La lutte fut chaude. Attaque. || « La lutte était ardente (cit. 36) et noire » (Hugo). || Luttes acharnées, opiniâtres, homériques, effroyables, inexpiables. || Sortir vainqueur d'une lutte. || Mener une lutte, bien qu'elle soit vouée à l'échec. Baroud (d'honneur).
Abandonner la lutte. || Triompher, succomber, être vaincu après une longue lutte. || Mener la lutte jusqu'au bout. || Soutenir, continuer, reprendre la lutte (→ Exploiter, cit. 7). || Paix conclue après de longues luttes (→ Bénir, cit. 22).
(1847). || Lutte des classes (cit. 3, 5) : une des notions fondamentales du marxisme, d'après lequel l'opposition entre la classe exploitée (le prolétariat) et ses exploiteurs, succédant à la prise de conscience de classe, est le moteur de l'histoire et entraîne la disparition du capitalisme.
5 (…) cette guerre qui nous suivait depuis Moscou se ralentit (…) une plus grande lutte (la campagne de 1813) se préparait, et cette halte ne fut pas un temps qu'on accorda à la paix, mais qui fut donné à la préméditation du carnage (…)
Ph. P. Ségur, Hist. de Napoléon, XII, 11.
6 C'est la lutte finale,
Groupons-nous, et demain
L'internationale,
Sera le genre humain.
Eugène Pottier, l'Internationale (1871).
6.1 Les esprits de second ordre à propos de tout font des théories et d'un livre en gardent que ce qu'il y a de nouveau dans la façon de comprendre la lutte des classes ou les rapports de l'amour avec l'activité.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 453.
7 Le socialisme français se préparait donc à porter la lutte sur le terrain parlementaire.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 31.
8 Les luttes actuelles, en particulier la lutte de classes, dissimulent la tragédie eschyléenne de l'évolution du monde : il ne s'agit que d'un stade intermédiaire, mais, si un jour l'état de classes disparaît totalement, le conflit n'en apparaîtra qu'avec une force plus dramatique entre les deux adversaires qui, dès aujourd'hui, s'affrontent sous d'autres apparences, la personne et la masse, c'est-à-dire, plus profondément, entre ce qui se soumet aux destins et ce qui leur résiste, entre les dieux sans visage et l'homme.
Daniel-Rops, Ce qui meurt…, p. 10.
9 Dès à présent, et dès avant-hier déjà, la lutte est vaine; c'est en vain que se font tuer nos soldats.
Gide, Journal, 14 juin 1940.
10 (…) la France n'est pas seule (…) Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte (…) Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
Ch. de Gaulle, Appel du 18 juin 1940.
Lutte orale, lutte d'idées. Assaut, controverse, débat, discussion, dispute, escrime (fig.), joute (oratoire), querelle (→ Chaire, cit. 5).
(1858, in Petiot). Spécialt. Effort que font l'un contre l'autre deux individus, deux groupes qui cherchent à l'emporter l'un sur l'autre. Compétition, concours, course, match. || Les luttes de l'hippodrome (cit. 2). || Lutte de vitesse avec un concurrent. || Lutte pour un prix. Dispute, 2. (dispute d'un prix). || Émulation dans la lutte.
3 Lutte contre, avec, pour… : effort, action énergique d'un individu ou d'un groupe pour résister à une force hostile ( Défense) ou pour atteindre un certain but. Effort. || Lutte de l'homme contre la nature, les éléments, le monde (→ Cesser, cit. 9). || Lutte avec des forces hostiles. || Lutte contre la fatalité (cit. 6). || Dernière lutte contre la mort ( Agonie). || Lutte contre un principe (→ Honneur, cit. 48), contre une idée. || Lutte contre l'alcoolisme (→ Évangéliser, cit. 3), la tuberculose, un fléau (→ Épuisement, cit. 4). || Lutte d'un peuple pour son indépendance. || Lutte du peuple français pour sa libération (en 1940-1944). || Lutte de libération nationale.Une vie de luttes, de difficultés et d'efforts continuels (→ Exprimer, cit. 18).En lutte. || Être en lutte contre la tyrannie (→ Intellectuel, cit. 10), contre le militarisme (→ Bête, cit. 21).
(D'après l'angl. struggle for life; d'abord lutte pour l'existence, Darwin, Origine des espèces, trad. 1859). Biol. Lutte pour la vie : sélection naturelle des espèces; lutte que doit livrer pour vivre chaque individu, contre les individus de son espèce ou d'une espèce différente, et contre les conditions physiques de la vie. → Outlaw, cit. 1.1. || La lutte pour la vie élimine les moins aptes et les moins robustes. Concurrence (vitale), sélection (naturelle); → Darwinisme. — Fig. et cour. (Personnes). Efforts pour survivre. || La lutte quotidienne pour la vie (→ Franchir, cit. 12). || La concurrence (cit. 9) économique est une forme de la lutte pour la vie.
10.1 (…) M. Lacaze-Duthieis donne, dans son ouvrage, de curieux exemples de cette lutte pour la vie (struggle for life), qui a formé la base des théories du naturaliste anglais Darwin.
Année scientifique et industrielle 1865, p. 322 (1864).
N. B. On trouve dans ce texte, p. 322, la forme lutte pour l'existence.
11 (…) les vivants naissent, et se multiplient à une vitesse beaucoup trop grande pour les ressources dont dispose l'espèce ou l'ensemble des espèces. Il en résulte une lutte pour la vie qui laissera seulement survivre et se multiplier les plus aptes (…) tandis que la mort frappera surtout les moins aptes, les défavorisés : la mort devient différenciatrice et se charge d'opérer une sévère sélection naturelle.
Jules Carles, le Transformisme, p. 58.
Spécialt. Effort (d'une personne) contre ses propres faiblesses, combat intérieur (→ Illumination, cit. 4). || Une lutte contre soi-même. || Lutte déchirante (→ Appréhension, cit. 5). || Lutte cornélienne. Débat. || La lutte du devoir et de la passion (→ Fond, cit. 57; formule, cit. 15; intérêt, cit. 29). || Tentations et luttes qui précèdent une vie d'ascèse (cit. 4).
12 C'est la lutte de ces deux passions, l'une expirante, mais puissante encore, l'autre envahissante et bientôt souveraine, c'est ce combat violent et acharné qui constitue le drame déchirant auquel nous a initiés la publication des Lettres (de Mlle de Lespinasse).
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 20 mai 1850.
13 Il portait sur son visage, volontiers pensif, la trace de la grande lutte intérieure qu'il soutenait depuis ces deux jours.
Paul Bourget, Un divorce, V.
4 (1807). Antagonisme entre forces contraires. Duel, opposition. || Lutte de deux principes. Duel (fig.). || Lutte entre le bien et le mal. Dualisme (cit.), manichéisme. || Lutte, rivalité d'intérêts. Collision, conflit. || « Lutte éternelle entre la bonté d'homme et la ruse de femme » (→ 2. Lieu, cit. 2, Vigny).
14 La lutte du bien et du mal dans une haute intelligence est une des grandes idées du XVIe siècle.
Nerval, Trad. Goethe, Faust, Introd., p. 8.
En lutte : en opposition active.
5 Techn. || Lutte chimique : méthode qui vise à la destruction des animaux et des végétaux nuisibles par utilisation de substances chimiques.Lutte biologique : méthode qui met en jeu des agents de destruction vivants (insectes, bactéries).Lutte anti-pollution : ensemble des textes réglementaires et des procédés technologiques propres à abaisser les émissions de polluants et leur teneur dans le milieu.
6 Loc. adv. (Fin XVIe). De haute lutte; (rare) de vive lutte : de force, d'autorité, par une grande volonté. || Conquérir qqch. de haute lutte. || Emporter (cit. 16 et 17) qqch. de haute, de vive lutte.
15 (…) toutes les œuvres d'art dont la connaissance a fait, de moi, un homme, représentent, d'abord, une conquête. J'ai dû les aborder de haute lutte et les mériter après une fervente passion.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, III.
CONTR. Accord, entente, paix; résignation.
HOM. Lut, luth.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lutté — lutté …   Dictionnaire des rimes

  • lutte — LUTTE. s. f. Sorte d exercice, de combat où l on se prend corps à corps pour se terrasser l un l autre. L Exercice de la lutte. s exercer à la lutte, aux jeux de la lutte. voilà un bon tour de lutte. il est fort adroit à la lutte …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lutte — Lutte, auch Lotte, bezeichnet im Bergbau ein dünnwandiges Rohr aus Stahlblech oder Kunststoff zur Ableitung von Wasser (Wasserlutte) oder zur Bewetterung (Wetterlutte). Schematische Darstellung einer Sonderbewetterung mit Lutte In Grubenbauen,… …   Deutsch Wikipedia

  • Lütte — bezeichnet: im niederdeutschen Sprachraum ein Kind Lütte (Belzig), Ortsteil der Stadt Bad Belzig im Landkreis Potsdam Mittelmark in Brandenburg, Deutschland einen Ortsteil der Stadt Lemgo im Kreis Lippe in Nordrhein Westfalen, Deutschland den… …   Deutsch Wikipedia

  • Lutte — Lutte, in Bergwerken eine Röhre aus Brettern oder Blech zur Zu oder Abführung von reiner, bez. verdorbener Luft oder zur Ableitung von Wasser (Wetter und Wasserlutte) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lutte — Lutte, im Bergbau, ein Rohr zur Fortleitung von Wasser oder Luft. Hölzerne Lutten werden aus Brettern zusammengeschlagen und erhalten quadratischen Querschnitt; Lutten aus Metallblech haben kreisrunden Querschnitt. Die einzelnen Rohrlängen der… …   Lexikon der gesamten Technik

  • lutte — turlutte …   Dictionnaire des rimes

  • lutte — var. lite, little; obs. f. lute n.1 …   Useful english dictionary

  • Lutte —  Pour les articles homophones, voir Lût et Luth. Lutte …   Wikipédia en Français

  • lutte — (lu t ) s. f. 1°   Sorte d exercice, où l on cherche à se terrasser en se prenant corps à corps. •   Le premier combat fut celui de la lutte ; un Rhodien d environ trente cinq ans surmonta tous les autres qui osèrent se présenter à lui, FÉN. Tél …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.